Tour du Queyras confort- randonnée itinérante accompagnée
Tour du Queyras confort- randonnée itinérante accompagnée

Tour du Queyras confort- randonnée itinérante accompagnée

6 jours / 5 Nuits
juin juil août sept
Soutenu 3
Randonnée pédestre
Accompagné
Longtemps réservé aux adeptes des gîtes d’étape et des refuges, le tour du Queyras se décline aujourd’hui dans une version plus douce et plus confortable, en hôtels 2** et 3*** ou en chambre d’hôtes.
Tout en parcourant les vallées du massif, en visitant les villages authentiques et en savourant des panoramas magnifiques, vous bénéficierez de chambres privatives afin de mieux récupérer des efforts de la journée avec pour la plupart des hébergements la possibilité d’accéder à l’espace bien-être ! Le transfert de vos bagages facilitera votre randonnée !
Le plus de ce séjour : 
L’agence s’engage dans une logique écoresponsable, depuis plusieurs années déjà. Nos valeurs sont en adéquation avec celles du Parc naturel régional du Queyras. Cet engagement a donc été reconnu. Aujourd’hui, 8 de nos séjours ont la marque « valeur Parc naturel régional ».
Concrètement, nous avons réalisé ce séjour en coopération avec des partenaires locaux dans un but de développement durable : hébergeurs, commerçants, artisans…
Tous sont des acteurs qui agissent pour le bien-être local.
En choisissant un séjour marqué « valeurs Parc naturel régional », vous devenez à votre tour acteur de votre séjour et partagez nos valeurs !

PROGRAMME

Jour 1 :

Le rendez-vous est fixé le dimanche à 8 h 15 à la gare de Montdauphin-Guillestre.
Rencontre avec votre accompagnateur, présentation du séjour et départ pour l’étape (voir la rubrique « accueil »).
Soyez prêts et en tenue pour cette première journée !

Bienvenue aux portes du Queyras ! Vous êtes accueillis par le sourire chaleureux de votre accompagnateur qui vous conduira en minibus à Ceillac. Les premiers instants sont l’occasion de faire connaissance avec le reste du groupe et de vous imprégner du décor. L’entrée dans le Queyras vous fera écarquiller les yeux devant le passage étroit des impressionnantes gorges du Guil…
Une fois arrivés à destination, après la présentation du séjour, resserrez bien vos lacets sans attendre un instant de plus pour bondir à la conquête du Queyras ! 

Ceillac (1 650 m) - Lac Sainte-Anne (2 483m) et Lac Miroir (2 246m) : Ondes Sublimes
Entamons cette première journée par un sentier verdoyant au cœur d’une forêt de mélèzes, et laissons-nous surprendre par une arrivée haute en couleur au Lac St Anne. Éblouis par ce lac glaciaire, laiteux, nous cheminons au milieu d’un paysage lunaire minéral.
Chemin faisant, rejoignons le Lac Miroir, pour y découvrir une toute autre ambiance, au cœur du mélézin. Comme son nom l’indique, le reflet du paysage qu’il renvoie est tout simplement sublime… Dans cet écrin de nature baigné de lumière, n’oubliez pas de lever les yeux pour admirer l’imposant Pic de la Font-Sancte qui nous surplombe du haut de ses 3 385 m.
Après cette journée étourdissante de reflets miroitants et de sommets impétueux, nous reprenons notre chemin pour rejoindre la vallée.

Jour 2 :

De Ceillac (1 650 m) à Saint-Véran (2 040 m) : Le village qui tutoie les étoiles
Ce matin, suivez votre guide pour une petite visite culturelle en déambulant entre les ruelles de Ceillac. Délectez-vous de ses anecdotes sur la vie dans le Queyras, avant de reprendre notre chemin de pèlerin. Comme un papillon vers la lumière, nous nous élevons doucement vers le Col fromage (2 300 m). Nous traversons ensuite des alpages ornés des plus beaux spécimens de la flore alpine. Regardez où vous mettez les pieds pour ne pas écraser ces merveilles, mais n’oubliez pas d’embrasser la vue sur les sommets du Queyras ! Nous redescendons en direction de la Vallée de l’Aigue-Agnelle, où siège Saint-Véran, le plus haut village d’Europe, perché à plus de 2 000 m d’altitude.

Jour 3 :

Saint-Véran (2 040 m) - Le Cirque de la Blanche et le Pic de Caramantran (3 025 m) : Émotion saisissante
Aujourd'hui, vous allez découvrir un décor fantastique en haute montagne : le cirque majestueux de la Blanche ! Après un court transfert qui nous mène aux vestiges de l’ancienne mine de cuivre (2 300 m), nous nous élançons pour rejoindre les lacs Blanchets. Le reflet du soleil leur donne une couleur bleue intense éblouissante ! Soyez aux aguets de la faune sauvage, entre chamois crapahutant et marmottes nichées sous leurs rochers. Dans ce monde minéral et coloré, prenez garde à ne pas écraser les espèces florales qui tapissent harmonieusement le sol : campanule, androsace, ou encore vipérine… En levant la tête, on se sent immensément petit, entouré par ces géants culminants à plus de 3 000 m d’altitude : la Tête de Longet, la Tête des Toillies, le Rocca Bianca et le Pic de Caramantran (3 025 m), qui n’attend que nous ! Nous entamons une traversée via une crête qui nous mène à l’ascension de ce dôme majestueux. Juchés sur sa cime, la vue nous transporte tant le panorama est grandiose. Sommets, glaciers, lacs s’étendent à perte de vue et façonnent un paysage unique. Sans oublier la paroi impressionnante du Mont-Viso qui se dresse face à nous.
Nuit à Saint-Véran, le plus haut village d’Europe !

Jour 4 :

De Saint-Véran (2 040 m)  À Molines (1 750 m) : Si le Queyras nous était conté…
Après une journée riche en sensations et haute en couleur, nous changeons de décor pour une balade chargée d’histoire. En cheminant le long du sentier des bergers qui relie la Vallée des Aigues à la Vallée du Guil, votre guide vous conte les fables d’antan. Entre hameaux oubliés et traditions paysannes d’autrefois, votre soif de curiosité sera satisfaite… La vie au creux de ces vallons isolés est certes rude mais surtout empreinte de solidarité et de génie d’adaptation !
Note: en haute-saison, selon la disponibilité des hébergements il est possible que cette étape évolue.

Jour 5 :

De Molines à la haute vallée du Guil (3 000 m) : Sautillons sur les crêtes
Aujourd’hui, nous allons toucher le ciel du bout des doigts, à près de 3000 m d’altitude ! Un petit transfert vous amène au Col Agnel, qui marque la frontière italienne. Sentez-vous ce parfum de Dolce Vita, ou bien est-ce l’air plus pur qui vous étourdit ?... Accrochez-vous, vous n’êtes pas au bout de vos surprises ! Nous cheminons à flanc de montagne pour atteindre le Col de l’Eychassier (2 917 m) dans un cadre minéral qui irradie tel un paysage lunaire. Nous poursuivons le long de la crête, pour une vue qui vous laisse sans voix... Saisissez l’émotion qui se dégage, comme une éphémère fusion entre nous et l’environnement. Les 4 000 de la chaîne des Alpes nous font face fièrement : Mont-Rose, Cervin, Grand Paradis, Mont-Blanc, pour ne citer qu’eux. La descente n’en est pas moins exceptionnelle. Peut-être subsiste-t-il quelques névés, rescapés de la fonte des neiges. Soyez attentifs aux bruits de pierres qui dévalent la pente. Il n’est pas rare de croiser des bouquetins, à l’aise tels des funambules sur ces pentes d’altitude…

Jour 6

Aiguilles(1 480 m) - Chateau-Queyras - Ville-Vieille (1 380 m) : Comme si le temps était suspendu…
Cette dernière journée est placée sous le signe du patrimoine ! Nous sautillons sur un sentier en balcon avec vue plongeante sur la Vallée du Guil. Ne perdez pas une miette des explications de votre accompagnateur sur la République des Escartons et les petits hameaux traversés. Celui de Meyriès vous offre un parfait exemple de cultures traditionnelles en terrasse, typiques de l’agriculture en montagne. Lors de la descente, la forteresse de Château-Queyras se dresse, noble et altière, enserrée dans ses remparts, telle la gardienne du Queyras.

Après cette randonnée, les jambes lourdes et la tête pleine de merveilles, il est temps de se dire aurevoir !
Nous avons prévu une fin de randonnée vers 14h30, pour vous permettre de rejoindre la gare de Guillestre assez tôt pour prendre un train aux alentours de 15h30. Transfert en navette locale ou avec notre accompagnateur pour rejoindre la gare.

COMPLÉMENT DE PROGRAMME

N'hésitez pas à considérer ce programme comme une promesse flexible ! En raison de variables telles que la météo, l'état des sentiers ou d'autres facteurs indépendants de notre contrôle, il se peut que nous apportions des ajustements occasionnels. Cependant, rassurez-vous, notre guide est un expert du massif, connaissant ses moindres secrets, et il s'efforcera de vous garantir une expérience exceptionnelle. Par exemple, en cas de forte affluence sur certains itinéraires, il saura vous dévoiler des chemins magnifiques et préservés pour que votre séjour soit des plus mémorables. Préparez-vous à explorer des lieux enchanteurs !

Photos

NIVEAU

3 chaussures
Les randonnées proposées se déroulent sur des itinéraires de montagne avec dénivelés de 600 à 800 m en montée et/ou descente, sans difficultés techniques particulières. Comptez 5 à 6 heures de marche par jour environ. Vous marchez avec un sac léger contenant vos affaires nécessaires à la journée (pique-nique, vêtement chaud, gourde…).

Nul besoin d’être un expert de la randonnée pour effectuer ce séjour. Il suffit d’être en bonne forme physique et de ne pas avoir peur de transpirer un peu !...Sur cet itinérant, si vous avez un gros coup de mou ou un petit bobo embêtant, il sera exceptionnellement possible de faire une étape avec le véhicule qui transfère vos bagages à l’hébergement suivant. Vous pourrez ainsi vous requinquer pour repartir de plus belle le lendemain !

Le niveau est établi en fonction du dénivelé moyen sur l'ensemble de la semaine, prenant en compte des éléments tels que le portage des bagages, l'engagement, la disponibilité du réseau et la nature du terrain. Le dénivelé est calculé à partir de relevés sur le terrain ou par un modèle informatique prenant en compte toutes les variations de montées et descentes, allant au-delà de la simple différence d'altitude entre deux points. Il est important de noter que si vous effectuez vos propres mesures, elles peuvent différer de notre description, car de nombreux facteurs influent sur les résultats, tels que la fréquence de pointage, les méthodes de calcul et la modélisation des relevés.

LE PRIX COMPREND

  • La pension complète du dimanche matin au vendredi après la randonnée
  • L'encadrement par un professionnel de la montagne diplômé d’État
  • Le transport des bagages
  • Les transferts en minibus et navettes locales décrits au programme
  • Les transferts A/R de la gare au Queyras

À quoi s'attendre

PARC NATUREL RÉGIONAL DU QUEYRAS
Blotti contre la frontière italienne, le Queyras est un pays d’exception : alpages, mélézins et hameaux composent des paysages harmonieux où vit une population attachée à sa terre d’altitude et à ses traditions. Depuis 1977, le Parc naturel régional sauvegarde cet héritage unique dans les Alpes françaises, préservant également une faune et une flore d’une grande richesse. Ce séjour est une découverte des alpages et de leurs nombreux chalets construits dans d’immenses étendues d’herbe fleurie autrefois très utilisés au temps des estives. Aujourd’hui, les troupeaux fréquentent encore ces alpages, brebis à Clapeyto, vaches à Furfande, et nous pouvons revivre ce temps passé car l’ambiance mais aussi les odeurs, les couleurs persistent et nous transportent dans cette histoire si particulière à la vallée d’Arvieux en Queyras. Ce séjour est unique par le choix des hébergements, ou vous pourrez partager avec Laurence et Fred, Laure, Nicole et bien d’autres l’histoire de ces chalets autour d’une bonne table avec des produits du terroir. Notre suggestion : pas de transfert de bagages car possibilité de laver vos affaires dans la machine à laver à l’hébergement.

L’ESPRIT DU SÉJOUR
À l’aide de quelques courts transferts en minibus, nous vous proposons d’effectuer une véritable traversée qui permet de découvrir les principales vallées du Parc Naturel Régional. En bon connaisseur de son territoire, votre accompagnateur saura éviter le GR parfois trop parcouru pour vous emmener à la découverte de quelques sentiers oubliés qui font le charme de ce circuit. Sommets panoramiques, lacs de montagne, alpages, villages, faune et flore, rencontre avec les gens du pays, particularités architecturales, économiques et naturelles…
 
LA PLACE FORTE DE MONT-DAUPHIN
Vauban a fait construire à partir de 1693, cette extraordinaire place forte en haute montagne sur un plateau dominant le confluent du Guil et de la Durance au débouché de la vallée du Queyras et du col de Vars.
Ensemble remarquable et entièrement préservé, Mont-Dauphin constitue l’archétype de place forte de montagne, avec son arsenal, ses deux magasins à poudre, ses casernes au rempart et son église, restée inachevée.
Le Comité du patrimoine mondial a décidé d’inscrire en juillet 2008 les fortifications de Vauban présentées par l’État français au titre du patrimoine mondial de l’Unesco.
Ce site fortifié présente une facette de l’œuvre de Vauban, complémentaire aux autres sites classés. Le choix des sites repose sur les critères suivants :
représentativité de l’évolution du système de défense de Vauban, d’un type de fortification et d’un type de site géographique (bord de mer, plaine, montagne),
état de conservation des fortifications et authenticité,
environnement paysager, politiques de mise en valeur et de protection existantes.

CARTOGRAPHIE
Cartes TOP 25 IGN 3637OT et 3537ET et carte LIBRIS « Queyras Ubaye » au 1/60 000
 
BIBLIOGRAPHIE
Pour préparer votre séjour, de nombreux guides sont disponibles en librairie. Vous pouvez par exemple consulter Parc Naturel Régional du Queyras aux éditions Gallimard, bien illustré et facile à lire.
Pour goûter aux ambiances queyrassines, dernièrement sorti, L’Autre Versant, aux éditions Hesse, présente de superbes photographies de Christophe Sidamon-Pesson accompagnées des textes de Michel Blanchet.
Dans la remarquable collection « Les Cahiers du Patrimoine », aux Éditions du Queyras, plusieurs titres permettent de se familiariser avec les spécificités du patrimoine local (Dentelles du Queyras et des vallées voisines, Ceillac au fil du temps, Fort Queyras, Cadrans Solaires du Queyras…).

Quelques ouvrages rédigés par des anciens du pays évoquent également la vie de la région, hier et aujourd’hui, à l’image des livres de Céleste Fournier aux Éditions du Queyras, des mémoires de Philippe Lamour, personnage emblématique du Queyras, intitulées Le Cadran Solaire, ou du recueil de souvenirs Les Pieds en Queyras d’Albert Borel.
Enfin pour les amateurs de littérature, les vallées queyrassines ont servi de cadre à de nombreux romans. Citons par exemple Les Hauts Pays de Philippe Lamour, ou, pour la période actuelle, Le Dernier Refuge de Nicolas Crunchant.

Carte

Fiche technique

Demander la fiche technique

    Veuillez renseigner votre adresse email afin de recevoir la fiche technique

    Votre Email *

    Je désire recevoir les dernière actualités de Randhorizons et les promotions sur de futurs séjours
    OuiNon

    À découvrir également

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

         

    vos paiements sécurisés Paiement par chéque

    Abonnement Newsletter